Entreprise innovante. Entreprise puissance.

Depuis 8 ans, le cabinet de conseil en stratégie Booz & Company publie Global Innovation 1000, une enquête annuelle sur les dépenses R&D des plus grandes entreprises mondiales cotées en bourse. Nous vous proposons un décryptage de l’étude et l’identification des bonnes pratiques pour vous, Chasseurs de Tendances, d’Innovation et d’Idées neuves.

Selon Booz & Company,

  • En 2011, 75% des entreprises du panel allouent un budget R&D, en croissance de 9,6 % en 2011, pour atteindre le record historique de 603 milliards de dollars ;
  • Parmi les 700 leaders sondés, Apple, Google et 3M arrivent toujours en tête des sociétés perçues comme les plus innovantes au monde pour la troisième année consécutive ;
  • Pour autant, les entreprises les plus innovantes sont rarement celles qui dépensent le plus ;
  • Les plus gros consommateurs de R&D sont l’informatique et l’électronique avec 28 % du total des dépenses du panel ; la santé (21 %) et l’automobile (16 %) ;
  • Il n’existe pas de corrélation à long terme entre le montant consacré à l’innovation et la performance financière générale d’une entreprise mais plutôt, la façon dont ces budgets R&D sont investis dans les talents, les processus et les outils ;
  • Les méthodes traditionnelles d’innovation consistant en l’observation directe des clients ou les études de marché traditionnelles sont toujours jugées plus performantes que les médiatiques Data Mining (exploration de données), Crowdsourcing (externalisation ouverte) et Seed Funding (financement d’amorçage);
  • Toutefois, les entreprises les plus tournées vers le grand public (notamment les secteurs Logiciel/Internet, Informatique/Electronique et Biens de Consommation) sont deux fois plus susceptibles d’avoir recours aux médias sociaux dans leur recherche de nouvelles idées, que ne le sont les entreprises évoluant dans des secteurs plus industriels (Automobile, Biens d’Equipement, Aéronautique, Produits Chimiques et Energie), pour lesquels ces méthodes semblent être considérées comme moins efficaces.
  • Dans le monde, les entreprises basées en Amérique du Nord ont augmenté leurs dépenses R&D de 9,7 %, soit juste au-dessus de la moyenne mondiale à 9,6 %, tandis qu’on enregistre pour l’Europe et le Japon des taux inférieurs à la moyenne, avec 5,4 % et 2,4 % respectivement.
  • C’est de nouveau parmi les entreprises basées en Inde et en Chine que l’on trouve les taux de croissance des investissements R&D les plus importants (+27 % en moyenne), certes à partir d’une base de dépenses relativement modeste.

« L’enseignement clé de l’étude, à tirer pour les entreprises, est que quel que soit le secteur, les innovateurs les plus performants sont ceux dont les pratiques d’idéation sont correctement alignées sur leurs stratégies d’innovation. » Richard Holman, Partner chez Booz & Company.



Commentez la tendance